Pierre Voélin

Les bois calmés

Dessins d’Alexandre Hollan.

2020 ‒ 64 pages ‒ 14 x 22 cm

La nuit reprendre cette marche à la pourriture
longuement goûter les saveurs de la boue

Le temps – son crâne à découvert
et le tournoiement de poussières invisibles

Terre – ô terre venue justifier l’amas des corps

Rien ni personne qui puisse effacer les jours
leur noire et silencieuse calligraphie
leurs doigts écorcés.

L’œuvre de Pierre Voélin – né en 1949, écrivain français frontalier, installé en Suisse – reste trop méconnue du public français. A la fois poète et conteur, à la fois Foehn et Vaudaire, Pierre Voélin dit d’un verbe vigoureux la conjugaison du mystère et de la célébration.

Les bois calmés : rapide et sûre, la langue est portée à son point de fusion ; les appels de la mémoire, la révolte, le deuil, l’espérance de l’amour, les troubles du cœur, la fraîcheur des choses de la terre, tout ce qui est offert à la contemplation, tout vient signifier la beauté et l’âpreté du fait de vivre.

  • 900 exemplaires sur vélin ivoire de Porrentruy
    14 euros.
Livre_default