Georges Bataille

Le souverain

2010 ‒ 88 pages ‒ 14 x 22 cm ‒ ISBN 978.2.85194.764.2

Rien n’est plus nécessaire et rien n’est plus fort en nous que la révolte. Nous ne pouvons plus rien aimer, rien estimer, qui ait la marque de la soumission. Pourtant, tout entier, le monde dont nous sortons, dont nous tenons ce que nous sommes, a vécu un interminable agenouillement : cette origine nous prévient, qu’à nous laisser mener sans méfiance par nos sentiments les plus sûrs, nous pouvons glisser d’une humeur autonome et capricieuse à ces jugements courts dont le verbalisme subordonne l’esprit de ceux qui les forment.

Dans les dix-huit dernières années de sa vie Georges Bataille publie de longs et nombreux articles qui accompagnent le mouvement de sa pensée et ses publications en volume. Il en donne la plupart à la revue Critique mais un ensemble, au ton très singulier, se détache et fait cavalier seul : les trois textes qu’il donnera à Botteghe Oscure entre 1952 et 1958. Le souverain, Le non-savoir et Le pur-bonheur, alimentent d’une même veine le cœur de l’auteur de La part maudite.
 

  • 20 exemplaires numérotés sur vélin Madame Edwarda.
    60 euros.
  • 680 exemplaires sur vélin ivoire.
    15 euros.

Dans la presse...